Are you sure you want to delete the contents of basket?

« Rester immobile revient à faire marche arrière, notamment lorsqu’on est ancré dans la tradition »
  • Dans la série « Et après ? », Aiways fait part de ses entretiens avec des experts issus de l’industrie, de l’entreprise et de la politique
  • La tradition n’est une force que lorsqu’elle ne perd pas de vue la modernité
  • Une marque ne grandit que si elle apporte une véritable valeur ajoutée à ses clients
  • La clé du succès réside dans un solide réseau de partenaires

Shanghai/Munich, 4 novembre 2021- Florian Oberndorfer, notre deuxième interlocuteur, est le propriétaire du restaurant traditionnel bavarois Wirtshaus in der Au et de la tente Münchner Knödelei à l’Oktoberfest de Munich.

Florian Oberndorfer s’est entretenu avec Alexander Klose, le vice-président exécutif des opérations d’Aiways à l’étranger, au sujet de la nécessité de se réinventer en permanence pour rester dans la course. Voici ses mots : « Le rôti de porc et les knödels ne suffisent plus aujourd’hui. Pour rester compétitif et réussir, il faut toujours proposer des nouveautés. »

Est-il difficile de rebattre sans cesse les cartes pour repartir de zéro ?

Florian Oberndorfer : « Bien sûr. Ces deux dernières années, en particulier, ont montré que seuls ceux qui n’arrêtent jamais d’innover peuvent se développer. Je dois me démarquer et apporter une valeur ajoutée. C’est la condition de ma réussite. Mais cela me semble encore plus évident dans le secteur automobile. Je me trompe ? »

Alexander Klose : « Non, c’est exactement ça. Pour nous, c’est le moment ou jamais de développer notre marque. Avec la transition vers la mobilité électrique, tous les constructeurs doivent relever les mêmes défis. On ne peut plus se reposer sur ses acquis, il faut être actif maintenant. Nos deux secteurs ne sont pas si éloignés de ce point de vue là. »

Tradition ou modernité. Qu’est-ce qui importe le plus à un restaurateur bavarois ?

Florian Oberndorfer : « Permettez-moi de reformuler la question : Restez-vous immobile, ou continuez-vous à avancer ? Dans mon cas, le lien entre tradition et modernité est particulièrement important. Je veux satisfaire tous les clients et leur proposer quelque chose de spécial qui les persuade de revenir. »

Comment créez-vous ce lien ?

Florian Oberndorfer : « Il faut observer les évolutions et prendre en compte les besoins des clients. Que désirez-vous, quelles sont vos préférences ? J’écoute attentivement, j’observe beaucoup, et je développe mes idées en fonction des informations que je recueille.

Aujourd’hui, notre carte compte plus de 400 recettes de knödel différentes, du classique à la pomme de terre à la création végan la plus déjantée. Et le retour des clients m’oriente sans cesse vers la nouveauté. J’aime beaucoup cela, parce qu’au fond je cuisine toujours des knödels bavarois traditionnels, mais avec les ingrédients d’aujourd’hui. Je ne dois pas pour autant suivre aveuglément les tendances, parce qu’au bout du compte, le goût doit être au rendez-vous. »

Quels défis doit-on relever quand on ambitionne de créer la voiture de demain ?

Alexander Klose : « L’essentiel est de satisfaire les besoins des clients. Aujourd’hui, cela revient à assurer l’empreinte carbone la plus faible possible, tout en proposant une autonomie convaincante, une connectivité dernier cri et, dans le meilleur des cas, de beaux volumes, une grande variabilité à des prix bas et des frais d’entretien réduits. Les priorités qui valaient encore pendant notre jeunesse, telles que la puissance du moteur ou l’accélération, passent au second plan. Nous avons par ailleurs remarqué que les gens commencent à conduire de plus en plus tard. Autrefois, on décrochait souvent son permis de conduire dès 18 ans. La situation actuelle est bien différente, et il faut s’y adapter. »

Quelles sont les recettes préférées des jeunes ? La tradition reste-t-elle sur le banc de touche ?

Florian Oberndorfer : « Non, la tradition continue d’être valorisée. On la perçoit même beaucoup plus consciemment. Aujourd’hui, par exemple, des jeunes gens en costumes traditionnels sont attablés dans mon restaurant devant un risotto végétarien. Traditionnel ne signifie pas démodé, et il faut trouver les formes sous lesquelles la tradition peut être transmise à la jeune génération​. »

Alexander Klose : « Ces réflexions valent aussi pour nous. Bien entendu, nous sommes un constructeur automobile, nous fabriquons un véhicule produit depuis des dizaines d’années. Mais il a été entièrement repensé et recréé pour une génération entièrement nouvelle​. »

Quels sont les avantages du concept récent de « modernité traditionnelle » ?

Florian Oberndorfer : « Cette idée nous rend plus attentifs au monde qui nous entoure. Aujourd’hui, nous avons la certification bio, nous appliquons des méthodes durables et avons créé notre propre univers de produits. Des knödels à la limonade, en passant par le café. Et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. Nous proposons quelque chose d’unique à nos clients. C’est notre valeur ajoutée. Et pour eux, bien sûr, une bonne raison de revenir chez nous​. »

Alexander Klose : « Pour notre part, nous allons encore plus loin. Certes, nous bénéficions des dizaines d’années d’expérience dans l’automobile de nombreux membres d’Aiways. Mais malgré cet avantage, nous gardons une mentalité de start-up et l’équipe reste jeune et flexible. Ces deux aspects nous permettent d’innover et de lancer la production de nos nouveautés bien plus vite qu’un constructeur classique. Cette philosophie repose aussi sur une coopération fluide avec nos partenaires.

« Dans les domaines où l’un de nos partenaires a déjà trouvé une solution optimale, il nous suffit de la reprendre. Par exemple, nous ne possédons pas notre propre logiciel de navigation. Le smartphone du client est le navigateur parfait, toujours sous la main et sans cesse mis à jour. Il n’y a rien à améliorer. Il en va de même pour la vente et le service client. Là aussi, nous avons des partenaires solides disposant d’un réseau dense qui offrent à nos clients un service meilleur que ce dont nous-mêmes serions capables, en tant que jeune entreprise​. »

Alors, le monde du knödel et le secteur automobile ne sont pas si éloignés l’un de l’autre ?

Florian Oberndorfer et Alexander Klose, de concert : « Non, c’est certain. Les besoins et les exigences se complexifient, et c’est la clé de la question. Rester immobile revient à faire marche arrière, notamment lorsqu’on est ancré dans la tradition. ​ »

-Fin-

Des images en haute résolution sont disponibles ici : https://we.tl/t-KXVxMf2Nfk

À propos d’Aiways

Fondé en 2017, Aiways est un fournisseur de mobilité personnelle basé à Shanghai avec son siège européen à Munich, en Allemagne. Ce fut la première startup chinoise à introduire un véhicule électrique sur le marché européen avec le lancement du U5 en 2020 – un SUV électrique avec une autonomie, un style et une qualité impressionnants. Aiways poursuit son expansion en Europe et au-delà : les carnets de commandes sont ouverts en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark, en France et en Israël – avec d’autres marchés à suivre. L’U5 est produit dans l’usine de production intelligente d’Aiways à Shangrao – l’une des installations de production automobile les plus modernes de Chine. Avec une capacité de production initiale de 150 000 unités par an, Aiways peut augmenter ce nombre à 300 000 unités lorsque la demande mondiale de VE augmentera. Le prochain modèle d’Aiways pour l’Europe sera le coupé électrique U6. En mettant l’accent sur l’aérodynamique de pointe, la technologie intelligente et le design sportif, le U6 préfigure un avenir passionnant pour la marque Aiways.

Information presse

Vous trouverez tous les communiqués de presse et dossiers de presse d’Aiways, ainsi que des photos et vidéos hautes résolutions disponibles en téléchargement, sur le site web dédié aux médias   http://media.ai-ways.eu/.

Contacts presse Aiways 

Bernd Abel, Aiways Automobile Europe GmbH
+49 (0)1713014495
bernd.abel@ai-ways.com

Aurélien Venet, Aiways Head of Digital & Communication France
06 24 98 36 67
aurelien.venet@ai-ways.fr

Claude Makowski, Communication Corporate France
07 69 01 57 40
makowski.rp@gmail.com